Podcast 25: Anaïs Nin’s Sense of Style with Gwendolyn Michel

We often discuss Anaïs Nin’s writing, her love life, her life choices, but we rarely delve into her incredible, creative sense of style—her clothing, her interior designs, even what perfumes she wore. This podcast aims to rectify this. Today I speak with Gwendolyn Michel, PhD candidate and recipient of the Stella Blum Research Grant from the Costume Society of America about how Anaïs Nin’s creativity was far-reaching. When you think about the scope of it, it’s really incredible. Not only did she dress exotically, she oftentimes designed her own clothing, which was occasionally plagiarized by various couturiers. She designed furniture and interior schemes that awed those who experienced them—her apartment at 47 blvd Suchet in Paris and her fabled Louveciennes house are but two examples.

Listen as we discuss how these creations came to be and what has happened to them. Anaïs Nin’s clothes are still around, in various hands, each article a treasure. Gwendolyn Michel has done plenty of detective work and has made some fascinating discoveries—for example, did you know what happened to the dress Nin word in Henry Miller’s favorite photograph of her, or where a shawl she wore when she was an artist’s model ended up? Find out here.

Run time: 48 minutes

To listen to the podcast with iTunes, click here.

To listen without iTunes, click here.

This podcast is sponsored by Trapeze: The Unexpurgated Diary of Anaïs Nin, 1947-1955, which can be pre-ordered here.

Below, I have posted images of some of the clothing articles discussed in the podcast. I hope you agree that this is a fascinating topic and should not be overlooked.

Anais Nin at Louveciennes

Anais Nin at Louveciennes

 

Helba Huara and Anais Nin, 1936

Helba Huara and Anais Nin, 1936. Photo: Emile Savitry, courtesy of Sophie Malexis.

 

Anais Nin, 1920s

Anais Nin, 1920s

 

AnaisShawl

Anais Nin’s shawl today

 

Nin's leopard beret

Nin’s leopard beret today

 

Anais&Beret

Anais Nin & her beret, 1955

 

Tassels for Nin's Tahitian grass skirt today

Tassels for Nin’s Tahitian grass skirt today

 

Nin in Tahitian grass skirt, 1967

Nin in Tahitian grass skirt, 1967

Draft of Cacharel’s description of ANAIS ANAIS:

CACHAREL CREE AVEC DIPARCO son PREMIER PARFUM ANAIS ANAIS

INVENTE POUR LA FEMME CONTEMPORAINE SUR UN THEME FLEURI
CONSTRUIT AUTOUR DE LA FRAGRANCE DU LYS AVEC UN BOUQUET DES ARÔMES LES PLUS VOLUPTUEUX
SEPTEMERE 1978
ANAIS ANAIS UN FLEURI “INSPIRÉ” ?

“Je ne veux vivre que pour l’extase”. Anaïs Nin. Journal. Tome I.

Ailleurs, cette femme ardente déclarait : “J’ai le pouvoir de brûler comme une flamme”.

En son hommage – et pour toutes les femmes qu’elle incarnait – Anaïs Anaïs exhale le plus extatique des parfums, celui des pétales du lys fraîchement éclos. Mystérieux lys, orgueilleux et pur dont le parfum enivre pourtant avec les plus sensuels des effluves. Non moins énigmatique sans doute était dans le mythologie Persane la déesse Anaïtis, Immaculée, tantôt vierge, tantôt prostituée. L’essence dominante du lys, accompagnée d’une touche d’éléments fruités, est soutenue qu’un ensemble de notes florales luxuriantes et voluptueuses : jasmin du Maroc, rose de Grasse, iris de Florence, fleur d’oranger, ylang-ylang de la Réunion.

Non moins cosmopolites, quelques senteurs boisées complètent ce bouquet fleuri : vétiver, patchouli de Singapour, mousse de chêne de Yougoslavie…

Anaïs Anaïs enfin se décline sur fond ambré de musc, d’épices et de cuir de Russie.

Inspiré du visage de femme-fleur d’Anaïs Nin – inexplicablement irradié de quelque chose d’asiatique – une illustration florale, délicatement ombrée de pastels estompés, orne tous les emballages d’Anaïs Anaïs.

PRET-A-PORTER… PARFUM-A-PORTER

La femme se réfugie dans son parfum. Hue, elle est encore revêtue des senteurs qu’elle affectionne. Livrée au sommeil, Marylin parait sa nudité de quelques touches d’un parfum… Insupportable trahison pour un couturier : la femme qui suit fidèlement ses créations échappe à sa griffe dans cette ultime parure. Alors, conscient ou non, un désir de totale possession mène un jour ou l’autre tout grand créateur d’un style ã signer son œuvre par un parfum… C’est-à-dire une image olfactive de la femme rêvée.

(CACHEREL-DIPARCO)

Crée en 1958 par Jean CACHAREL, la marque est aujourd’hui du prêt-à-porter. Elle doit semble-t-il son succès à un effort continu pour une meilleure diffusion d’un style unique et de qualité comme les vêtements et accessoires CACHAREL, Anaïs Anaïs tiendra le haut de la gamme parmi les griffes du prêt-à-porter. Créateur d’Eau Jeune, Diparco entend poursuivre une démarche comparable dans le domaine du parfum : la diffusion la plus vaste de la qualité.

ANAIS ANAIS…UN FRAGMENT SOYEUX DE FEMME
Ardente et douce, féminine, raffinée et sensuelle – ainsi se découvre l’auteur du Journal et de Venus Erotica  la jeune Cacharel ?

“Je suis un fragment soyeux de femme” disait-elle. Le femme CACHAREL n’est-elle pas attentive au moelleux d’une étoffe, ã le rare perfection d’une coupe ?

A l’image d’Anaïs Nin – toujours vêtue avec une recherche très personnelle – elle accorde une grande importance au vêtement “inséparable de l’art des relations ou de l’art de vivre”. Comme elle aussi, elle sait que l’accessoire peut “jouer cette note lyrique qui révèle la richesse intérieure de la femme”.

Raffinés, cette femme l’est sans sophistication : le goût du détail lui est naturel et l’harmonie nait spontanément de ses compositions de matières et de couleurs. Elle intègre son élégance ã la vie quotidienne. Passéiste en quelque sorte, son goût des raffinements va de avec une adhésion sans réserve au monde d’aujourd’hui : engagée dans la vie active, la femme CACHAREL est consciente de participer à l’évolution de sa condition.

Elle est la femme contemporaine et en assume les contradictions.

A 30 ans elle porte à tout jamais l’âge de la jeunesse. Comme Anaïs Nin, éternellement adolescente. Comme une autre illustre Anaïs, Mlle Anaïs, née Anaïs Aubert, artiste dramatique (1802-1871), sociétaire au Français dans la première moitié vouée aux emplois d’ingénues par la grâce de son physique miraculeusement juvénile.

EAU DE TOILETTE, EAU DE PARFUM, PARFUM GEL ET SAVON
(Fiche technique de présentation et de prix des différents articles Distribution : toutes les parfumeries, et grands magasins. Comme les vêtements et accessoires CACHAREL, Anaïs Anaïs sera accessible au plus grand nombre. Dans l’univers de prestige, son prix est particulièrement compétitif.

L’EAU DE TOILETTE, Tout le monde connait : on aime s’en asperger le matin. Avec le maquillage, ce rituel constitue l’ultime garant de la beauté quotidienne. La journée peut commencer.

Plus concentrée, L’EAU DE PARFUM réserve ses sortilèges pour les instants privilégiés les fêtes du cœur et des sens, les voluptés secrètes ou partagées. La femme qui porte Anaïs Anaïs manie en experte l’art de se parfumer. Pour exhaler son odorant mystère, elle connait les heures favorables et les endroits propices. Elle a d’ailleurs délibérément choisi son eau de parfum, sans attendre qu’on lui offre. Attentive tout au long de la journée à sa fraîcheur et sa beauté, elle sait raviver quand il le faut la rare fragrance qui l’accompagne, avec une caresse de parfum gel discrètement volée ã son précieux boitier.

Anaïs Anaïs en PARFUM GEL : le geste d’une nouvelle féminité. Sortir un boîtier de son sac, l’ouvrir pour y vérifier dans un miroir sa beauté… Sous l’apparence anodine de ce geste familier se cache une nouvelle complicité entre la femme et son parfum : nonchalamment l’index glisse à la surface brillante du gel pour déposer, derrière l’ore1lle, au creux des seins ou à la naissance du poignet, toute la quintessence d’Anaïs Anaïs.

To learn about the Costume Society of America, click here.

Comments

One Response to “Podcast 25: Anaïs Nin’s Sense of Style with Gwendolyn Michel”
  1. Jan-Christine Johnson says:

    Don’t forget Anais’ lovely 1970s fashions and ethnic fashions. Those fashions have deep meaning in a special decade that I enjoyed. Thank You.

Speak Your Mind

Tell us what you're thinking...
and oh, if you want a pic to show with your comment, go get a gravatar!